Vu d’en haut, The Top of the Rock

vudenhaut0006Grâce à notre city pass, nous ne nous posons pas la question de choisir entre le sommet du Top of the Rock et celui de l’Empire State Building, et heureusement : les deux géants sont différents dans leur architecture, leur emplacement dans Manhattan et la vue qu’ils offrent de leur sommet. Ils procurent donc une expérience unique pour chacun d’entre eux.

On commence par le Top of the Rock, de bon matin… 

Un peu d’histoire ?

Le Top of the Rock, c’est l’étage panoramique du GE Building (anciennement RCA Building), le plus haut et le plus célèbre du complexe Rockefeller Center, qui comprend 14 bâtiments, construits dans les années 1930, dont le Radio City Music Hall. IMGP5504

Le GE Building a été achevé en 1933,  il  comporte 70 étages et se dresse à 259 m de haut. 

Rockfeller center, 1933, Wikipédia.   1933, vous imaginez ?! C’est magnifique, non ?

Contrairement aux autres buildings de l’époque (l’Empire State Building ou le Chrysler Building) son sommet est plat, pour ressembler au pont d’un paquebot. Le Top of the Rock a été entièrement rénové en 2005 et la vue à 360° est époustouflante.

Wisdom, by Chantal, qui l’a mieux réussi que moi !

On se sent petites fourmis quand on est au pied de ces géants.

Nous avons un peu cherché l’entrée principale (en fait, il y en a plusieurs !) et nous nous sommes retrouvées face à ce colosse de granit, impressionnant. Ce géant barbu représente une allégorie de la sagesse (pas sur que la sagesse entre pour beaucoup dans la démesure de ces gratte-ciels, mais bon…) .

Son petit nom, c’est Wisdom. Cette entrée est située sur la Rockfeller Plaza.

Après une bonne marche rapide le long de l’Avenue of the Americas, nous arrivons à 8h pétantes.

vudenhaut0002

Nous avons bien fait d’arriver tôt, quel plaisir de remonter les longues barrières vides destinées à faire patienter la foule pendant des heures. 

L’entrée intérieure est un peu kitch mais impressionnante : une immense cascade de perles de cristal descend de plusieurs étages…

L’ascenseur nous mène à une vitesse vertigineuse jusqu’au 67ème étage, c’est à peine si on a le temps de voir les chiffres des étages défiler ! Des lumières vives et « Top of the Rock » écrit en lettres mouvantes au laser illuminent le plafond de verre de l’ascenseur.

Bref, nous en avons pris plein les yeux avant même de découvrir la vue de là-haut.

Ça y est nous sommes sur l’un des toits du monde. Le temps est clair, mais encore un peu de brume matinale s’accroche dans le lointain. La plate-forme du premier palier est entourée de vitres, mais avec des interstices, tout juste suffisants pour y glisser l’objectif de l’appareil photo (au moins, il ne craint pas la chute !)

Le second palier est plus petit, mais sans les vitres, avec les fameuses longues vues, emblématiques de New York. Je ne vous dis pas combien de photos nous avons prises toutes les deux, c’est indécent ! mais c’était un moment unique, et nous voulions l’immortaliser, comme des milliers d’autres avant nous… c’est ce que j’appelle les photos incontournables, vues 10000 fois, mais impossible de redescendre de là sans les avoir pris ! Bon, le plus dur, ça a été au retour d’en jeter une bonne partie et d’en choisir juste quelques-unes, pour ne pas vous ennuyer !

Allez, c’est parti pour un tour à 360° !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce serait mal me connaitre que d’imaginer que je n’ai pu prendre que des vues panoramiques… Même si à cette heure matinale -et tant mieux- les touristes étaient encore peu nombreux, il valaient bien quand même eux aussi un petit reportage !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et pour finir, une que je rêvais de faire …

Tryptique en contre-jour
Tryptique en contre-jour

Si ce petit tour en hauteur vous a plu, vous aimerez aussi la grimpette jusqu’en haut de L’Empire State Building !

Publicités

Auteur : esther FR

Accro à la photo, je partage tout ce qui touche à cette passion, et de plus en plus la photographie de rue.

7 réflexions sur « Vu d’en haut, The Top of the Rock »

  1. A bah ça chôme pas… Avec l’heure d’hiver la nuit arrive plus tôt moins de temps dehors plus de temps dedans.
    Intéressante visite, je ne savais pas qu’on pouvait monter, j’y suis passé et je me rappelle d’une statue dorée en bas et surtout en hiver qu’une gigantesque patinoire était installée.
    Evidemment le triptyque l’emporte haut la main, superbe; magnifique la vue sur Central Park; dépaysant.
    Ma dernière balade moins loin De Marne en Seine http://www.la-ligne-claire.fr/

    J'aime

    1. La mienne est un peu floue et mal cadrée, je devais être trop pressée de rentrer 😉
      « La sagesse et la connaissance seront la stabilité de ces temps » à méditer, je n’avais pas fait attention à ce dicton écrit sous la statue…

      J'aime

  2. This is very interesting because I’ve never been inside most of those buildings, although I did have an interview inside an office in the Empire State Building a few years ago. I didn’t know about the chandeliers and the lights on the ceilings. I have a terrible fear of heights so I probably wouldn’t have had the guts to look down. Maybe straight ahead, but not down. 😀

    Aimé par 1 personne

  3. Merci de ton passage, Anne. Je suis ravie de t’avoir fait apprécier ces gratte-ciels ! pour la dernière, j’ai passé un bon moment à attendre « l’instant » : j’ai pris plusieurs photos avec des passants devant cette vue, mais celle-ci est plus simple et symétrique.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s