Paris mouillé, Paris trempé, Paris imbibé…mais Paris coloré

Beaubourg orange
Beaubourg orange

Fin août, je suis allée passer quelques jours à Paris, me réjouissant d’avance de ce petit séjour. J’avais bien regardé la météo qui annonçait de la pluie le premier jour, mais je ne m’attendais pas à recevoir autant d’eau sur la tête ! j’avais prévu le parapluie et l’imper, mais j’espérais quand même une petite éclaircie… rien, nada, pas une seconde, la douche ne s’est arrêtée.

Métro pluvieux
Métro pluvieux

Dès la sortie du métro, j’ai réalisé que ça n’allait pas s’arranger …

Bon, il a donc fallu faire avec. Et en tirer partie. Cela n’a pas toujours été évident : tenir l’appareil photo des deux mains tout en coinçant le parapluie sous le menton, avoir les doigts humides qui glissent sur les touches de réglage, les lunettes embuées, les pieds trempés, il faut vraiment aimer faire des photos !

Ombre trempée

Malgré les conditions difficiles, je me suis régalée : tout autour de moi, les parapluies colorés ou les capes de pluie se détachant sur la grisaille me donnaient envie de déclencher à chaque moment.

Chacun sa solution
Chacun sa solution

J’ai béni la tropicalisation de mon EM-5, qui ne craint pas les gouttes. Mais j’ai détesté mon parapluie téléscopique dont la tige bien trop courte n’arrêtait pas de glisser, et qui tombait juste devant mon nez au mauvais moment ! j’ai pu m’abriter parfois sous les auvents des terrasses de café, ou sous les structures de Beaubourg. J’aurais pu visiter un musée, mais le spectacle était dans la rue.

prêts pour la photo
prêts pour la photo

J’ai choisi de regrouper dans ce post les petits parapluies et tout ce qui apportait une touche de couleur dans ce déluge. Je me suis surtout focalisée sur le quartier de Beaubourg : entre la queue qui s’était formée pour entrer au centre Pompidou, et la fontaine Stravinsky avec ses statues colorées, il y avait de quoi faire…

La fontaine Stravinsky
La fontaine Stravinsky

Dans ces conditions météorologiques, il n’était pas facile de composer d’emblée de façon satisfaisante. j’ai donc pris le parti de transformer cette série en format carré, pour lui donner une unité.

Floc floc

J’ai entendu ce petit gars avant de le voir : il trainait et claquait ses bottines tout le long de la fontaine.

Du rose qui a du chien

Il a fallu déclencher plus que d’habitude pour réussir à trouver le bon personnage : beaucoup de monde traversait mon champ de vision, ou bien c’étaient des costumes grisouilles qui ne ressortaient pas assez.

Mais quand un élément rouge se présentait, je ne voulais surtout pas le rater !

Quelque chose de rouge

J’ai shooté cette fille à plusieurs reprises, il a fallu que je cours pour me placer au bon endroit, et ainsi éviter d’inclure d’affreuses poubelles grises (celle présente sur la photo reste relativement discrète). Et puis j’ai misé sur le rouge éclatant de la porte.

sur ce coup, j’ai bien cru que j’allais glisser et partir à a renverse !

Cet escalier, je l’avais en ligne de mire alors que j’étais bien abritée sous l’avant-toit de Beaubourg. J’ai pu prendre le temps de patienter pour trouver les bonnes personnes, au bon moment.

Bien à l'abri

La preuve en image…

Baleines oubliées
Baleines oubliées

Voilà ce qui arrive à un pauvre parapluie qui n’a pas rempli son contrat. Ce n’est pas le mien, qui a tenu bon, heureusement.

Sucreries
Sucreries

A plusieurs reprises, j’ai rangé l’appareil dans le sac, mais chaque fois mon oeil était attiré par des correspondances de couleurs, et voilà, obligée de ressortir mon fidèle compagnon 😉

la pause café du photographe !
la pause café du photographe

Epuisée, je me suis enfin posée à la terrasse protégée d’un café et je vous assure que j’ai apprécié !

J’espère vous avoir fait ressentir l’humidité ambiante. Maintenant, il ne vous reste plus qu’à aller vous chercher une tasse de café, de thé ou de chocolat chaud, et un plaid si jamais vous voulez revoir ces photos !

Publicités

Auteur : esther FR

Accro à la photo, je partage tout ce qui touche à cette passion, et de plus en plus la photographie de rue.

11 réflexions sur « Paris mouillé, Paris trempé, Paris imbibé…mais Paris coloré »

  1. Ahlala, quand j’ai vu la pluie ce jour qui n’arrêtait pas, j’ai pensé à toi, mais tu as su en tirer admirablement partie ! Bravo, les photos avec les reflets sont superbes (ombre trempée et baleines oubliées) !

    J’aime beaucoup la série sur les parapluie colorés, j’aime bien la traque dans les escaliers et j’aime beaucoup ton œil pour « sucreries » ! J’imagine clairement que ta pose café a été bienvenue !

    J'aime

    1. merci Anne, d’avoir compati !! je voulais aller à Beaubourg, mais quand j’ai vu la queue, j’ai renoncé. J’ai cherché un café où je pouvais continuer à observer la rue tout en étant protégée, et c’était un bon moment, je l’ai fait durer !! heureusement, c’était humide mais pas froid.

      J'aime

  2. Bonjour Esther.
    Finalement une journée à challenge, vous disposez d’un jour complètement pluvieux à Paris , votre mission si vous l’acceptez, arriver à sortir des photos intéressantes.
    Mission réussie, mention très bien, la contrainte a eu du bon, ce jour là j’ai pensé à toi en me disant pas vernis. Moi je suis content je reste à l’abri.
    Mais quoi de mieux pour faire une série couleurs de parapluies. J’aime beaucoup les sucreries, tu as eu l’angle car tu étais à l’abri de Beaubourg, quand il fait beau on n’y pense pas…
    Une tasse pour le repos du photographe très bien vu on a la même idée je crois.
    Je suis impressionné par la file de parapluie devant Beaubourg.
    Ma préférée l’ombre trempée.

    J'aime

    1. Merci Amor. je n’avais pas choisi ce challenge mais il a bien fallu que je m’y colle. Et je suis finalement contente du résultat. Pour « sucreries » j’étais en effet derrière Beaubourg, un coin pas très recommendable, avec des groupes désoeuvrés qui te reluquent de façon peu amicale.
      Je n’y suis pas restée très longtemps. Pour l’ombre trempée, j’étais fascinée par les reflets dans les flaques, mais j’ai du sacrément forcé sur les contrastes…

      J'aime

  3. I love the shot of the woman in the short skirt in the rain. Her outfit doesn’t really seem weather appropriate, does it? 😀 The pattern on her bag seems to match the pattern on her shoes.

    Hot chocolate and a blanket sounds good to me right now. 🙂

    J'aime

    1. Thanks Tina. Yes I saw the pattern of her bag later, on my computer, it seems to be the Beatles on Abbey road, crossing the street. Well it was raining but the weather was not so cold. So you can see all sorts of outfits in the street, it’s quite funny.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s